Rencontres du Parvis

AGIR… OU NE PAS AGIR ?

Rencontre avec Frédéric Lenoir

Le 7 juillet               à 17h

Frédéric Lenoir est philosophe, sociologue et historien des religions. Docteur et chercheur associé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).
Ecrivain, il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à six millions d’exemplaires dans le monde.

AU COEUR DE L’ACTION : L’AVENTURE ENTREPRENEURIALE

Rencontre avec Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani

Le 13 juillet               à 17h

Françoise Nyssen a rejoint son père Hubert Nyssen à Arles en 1980 pour s’occuper de la maison d’édition qu’il venait de créer : Actes Sud. En 1987, elle prend les rênes de l’entreprise et lui donne une place centrale dans le paysage littéraire français.

En 2014, elle fonde avec Jean-Paul Capitani le Domaine du possible, une école dédiée aux enfants précoces exclus du système scolaire classique. Elle rejoint le gouvernement d’Édouard Philippe de mai 2017 à octobre 2018 en tant que Ministre de la Culture.

Jean-Paul Capitani est ingénieur agronome, il gère depuis 1971 deux domaines agricoles spécialisés en élevage et viticulture (culture biologique). Il a créé en 1982 le Passage du Méjan à Arles. En 1987, il devient vice-président du Conseil de Surveillance d’Actes Sud et succède à Françoise Nyssen à la tête des éditions en 2017.

AIMER !?

Rencontre avec Olivier Py

Le 14 juillet               à 16h

Né à Grasse le 24 juillet 1965, Olivier Py accompagne sa formation théâtrale (Ecole nationale supérieur des arts et techniques du théâtre et Conservatoire national supérieur d’art dramatique, en 1987) d’études de philosophie et de théologie, à l’Institut Catholique.
Sa première pièce, Des Oranges et des Ongles, est créée au théâtre Essaïon en 1988. La même année, il fonde sa propre compagnie, L’Inconvénient des Boutures, avec laquelle il met en scène ses textes, et rencontre de vifs succès, notamment à Avignon (La Servante, en 1995, puis le Visage d’Orphée, en 1997).
Nommé directeur du Centre dramatique national d’Orléans en 1997, il prend dix ans plus tard la direction l’Odéon-Théâtre de l’Europe, puis celle du Festival d’Avignon en 2013.
Attiré par l’opéra comme art total, Olivier Py met en scène « par amour de la musique » (entretien dans Le Figaro le 30 juillet 2009). Il signe 23 mises en scène entre 1999 (Der Freischütz de C.M. von Weber à l’Opéra de Nancy) et 2013 (Alceste de Gluck et Aïda de Verdi à l’opéra national de Paris, et les Dialogues des carmélites de Poulenc au Théâtres des Champs-Elysées).