L’association « Foi et Culture » lance un nouvel espace de réflexion autour des arts, de l’économie et de la philosophie à la chapelle des Italiens

Tous au chevet de Notre-Dame de la Conversion ! Après la communauté italienne avignonnaise, qui entend bien redonner son lustre d’antan à la chapelle de la rue Paul-Saën (lire encadré), l’association chère au Père Robet Chave, Foi et Culture, entends de son côté faire des lieux un carrefour de rencontres entre artistes, acteurs économiques, du monde associatif et politique.

Samedi prochain, le lancement du Parvis d’Avignon « avant les travaux » s’annonce déjà comme un événement eu égard à ses premiers invités. Autour du thème « Puissance et fragilité », l’association propose une journée où expos côtoieront lectures et débat philosophique avant une grande soirée théâtrale. Au travers de cette manifestation qui se déroulera dans la chapelle, «nous voulons faire du Parvis d’Avignon un lieu où retrouver une espérance dans notre monde contemporain autour de la culture, des grandes questions de société, des problèmes contemporains», explique Frère Grégoire, de la communauté des Frères de Saint-Jean, à Avignon. Le « prêtre-théâtreux » (il a proposé des lectures de l’œuvre de Christian Bobin lors des deux derniers festivals d’Avignon) insiste sur le fait que ” ce sera d’abord un lieu de culture, un laboratoire d’humanité, que l’on veut faire fonctionner toute l’année “. La foi et la culture s’ouvrent dans le paysage culturel avignonnais, mais aussi ouvrir la réflexion sur la place de l’homme dans la mondialisation, perdu et en quête de sens. Lire la suite

Photos Jérôme Rey et Cyril Hiély