La modification des organes génitaux chez les poissons du lac de Thoune

L’Organisation

du 5 au 16 juillet – relâche le 10 juillet               à 11h 

« Pour une raison inconnue, d’étranges déformations des organes génitaux ont été observées depuis l’année 2000 chez les corégones du lac de Thoune. Des modifications d’ordre génétique, des maladies infectieuses ou des polluants toxiques sont entre autres considérés comme cause ». Anita Egbert-Ecke, scientifique au sein d’un laboratoire de recherche en écotoxicologie, donne une conférence au Parvis d’Avignon sur ce sujet marécageux.

Télécharger le flyer en pdf

Plein tarif : 15 euros

Carte OFF, moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, PMR et étudiants : 10,5 euros.

La traversée du Azhar

Compagnie L’Explique-Songe

du 5 au 15 juillet – relâche le 10 juillet               à 14h 

Philippe assiste au démantèlement d’un camp de réfugiés près de son lieu de travail. Bouleversé par cette scène, il décide de « faire quelque chose » et convainc sa femme Betty d’accueillir chez eux un demandeur d’asile durant un mois. Engagée dans une association, Madeleine leur présente Azhar venu d’Orient. Au même moment, leur fille Suzanne a un accident de voiture et va retourner vivre chez ses parents.

Télécharger le flyer en pdf

Plein tarif : 18 euros

Carte OFF, moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, PMR et étudiants : 12,5 euros.

Les électronucléistes

Théâtre Am Stram Gram – Genève

du 5 au 16 juillet – relâche les 7, 10, 13, 14 juillet               à 17h

Les Électronucléistes, c’est le nom de l’électro-rock band que composent les écrivains-performeurs Emmanuelle Destremau, Samuel Gallet et Fabrice Melquiot avec le musicien-chanteur Eric Linder/Polar. Parfois, à leurs côtés, il y aura les comédiens David Marchetto et Caroline Gonin. Ces performances d’écriture collective des Électronucléistes font la part belle à l’écriture, à la musique, à l’improvisation et aux gens. En gros, ce sont des trucs impossibles à réaliser à jeun (et pourtant), des gestes hirsutes pour gens hirsutes, une polka qu’on danse avec le réel. Et comme tous les tours de passe-passe, ça peut rater. Mais des fois, ça marche (choisis le bon jour). Ici, ce qui se dit est écrit le jour même, à huit mains minimum. Et ça s’autodétruit sitôt la performance achevée. 

Télécharger le flyer en pdf

Entrée libre

Les soirées en Acte(s)

Les Cie EN ACTE(S) / Le Grand Nulle Part en alternance 

Les 5, 7, 9, 13, 15, 19, 21, 23 juillet               à 20h :

Part-dieu, chant de gare de Julie Rossello-Rochet suivi de Bleus de Perrine Gérard

Les 6, 8, 12, 16, 18, 20, 22 juillet               à 20h :

Inoxydables de Julie Ménart suivi de Et après ? de Marilyn Mattei

4 autrices / 4 pièces courtes en 2 soirées / 8 comédiens / 1 même dispositif
Dans une usine, un pays inconnu, au croisement d’une frontière, ou dans sa propre maison : 4 histoires du monde, d’abandons et de retour. Nous vous invitons à découvrir un théâtre actif qui place l’autrice au centre et fait le pari d’un art politique, contemporain, exigeant et festif. Bleu de Perrine Gérard ; Et après de Marilyn Mattei ; Inoxydables de Julie Ménard ; Part-dieu, chant de gare de Julie Rossello-Rochet sont des commandes qui prennent vie sur notre tréteau pour créer un théâtre vif, brut et inventif. EN ACTE(S) est né d’une nécessité, celle de donner un espace d’expérimentation à l’écriture d’aujourd’hui.

Télécharger le flyer en pdf

Plein tarif : 18 euros

Carte OFF, moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, PMR et étudiants : 12,5 euros.

Traverser la rivière sous la pluie

Collectif 2222

du 18 au 23 juillet              à 11h 

Des tirs au loin, ils fuient avec presque rien et se retrouvent face à une rivière sans pont. Sur l’autre rive, un checkpoint et deux gardes qui essayent tant bien que mal de faire respecter la consigne. Ça tire au loin ; il faut traverser !
D’un côté, une grand-mère taïwanaise dans une valise, trainée par son fils aussi dévoué que turc, une femme enceinte britannique, son mari norvégien et leur gros bébé suédois. Ils vont se débrouiller avec leur presque rien, pour trouver des solutions, naïves, décalées, bizarres et humaines.
De l’autre côté, deux gardes. Ils ont une fonction, mais n’y sont pas réduits. Ils sont aussi remplis de contradictions, et opèrent avec toute la palette de leur humanité. Ils maintiennent un chétif esquif face à une vague qui enfle, savent qu’ils seront débordés mais tiennent vaille que vaille. On rencontre aussi des secouristes de l’ONU, des blessés de guerre, des journalistes, les incontournables.

Télécharger le flyer en pdf

Plein tarif : 15 euros

Carte OFF, moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, PMR et étudiants : 10,5 euros.

Le Relais

Le Théâtre Spirale

du 16 au 23 juillet – relâche les 17,20 juillet               à 14h 

« L’histoire naît d’une rencontre fortuite au milieu de la nuit dans un relais d’autoroute, avec le serveur de la buvette. Les mémoires se réveillent et les langues se délient. »
Le Relais, c’est un voyage entre rire et émotion, dans le plaisir de l’échange et de la rencontre.
Les histoires s’enchaînent et se répondent, passant du récit intime au conte épique. Grâce à leur rencontre dans ce lieu de passage, entre veille et sommeil, ces inconnus échangent ce qu’ils ont de plus précieux.
« Nous avons eu un plaisir fou à découvrir ce conte aux ramifications multiples ou croît au fil des minutes un arbre imaginaire riche d’humour et d’observations fines qui nous ont enchantés. L’acteur se démultiplie et est habité par son récit. Il nous a fait voyager des alpes Suisses au Sahel en passant par Paris. Juste du bonheur ».

Télécharger le flyer en pdf

Plein tarif : 15 euros

Carte OFF, moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, PMR et étudiants : 10,5 euros.

La pluie noire

Compagnie Fan Al-Hayat (l’Art de la Vie)

du 18 au 23 juillet – relâche le 21 juillet               à 17h 

« Quel boulot la vie, c’est le plus difficile des métiers. »
La pièce La pluie noire a été écrite à partir de plusieurs histoires vécues ; celle d’un vieil homme, comédien irakien que j’ai rencontré en France. Il a été prisonnier de guerre pendant le conflit entre l’Irak et l’Iran qui a duré 8 ans (1980-1988). Il a été en prison pendant 13 ans en Iran et a subit la torture et les travaux forcés. Il a pu sortir à la suite d’un échange entre prisonniers de guerre. Il est réfugié en France depuis peu de temps.
Je l’ai écouté et j’ai pris des notes. (Note d’intention du réalisateur)

Télécharger le flyer en pdf

Plein tarif : 18 euros

Carte OFF, moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, PMR et étudiants : 12,5 euros.